Lise Couzinier

artiste plasticienne – photographe

Cyclawomen (2006)



cyclawomen©Lisecouzinier

Installation vidéo

Cette installation fait référence aux fleurs appelées cyclamens, et rend ainsi hommage à la féminité et aux cycles naturels de la vie.

 

Ces deux video de « jeunes filles en fleur » ou « femmes-fleurs » sont données à voir à l’intérieur de jarres de jardin, recouvertes de terre, ne laissant apparaître que les écrans. Est-ce un jardin secret qui se dévoile à nous ? où assiste-t-on nous peu à peu à l’éclosion d’une fleur blanche et d’une rouge ? Le langage des fleurs définit le blanc incarne la pureté, la virginité, mais aussi le raffinement et l’élégance. Les fleurs blanches sont parfaites pour exprimer l’admiration que l’on ressent envers quelqu’un. Ici, on admire la nature à la fois humaine et la Nature elle-même, mais ne sommes-nous pas tous des créatures de la Nature. En effet, le blanc dans sa pureté évoque la perfection. Le rouge, quant à lui, est une couleur plus violente (celle qui excite le taureau dans l’arène) et exprime l’ardeur et la chaleur des sentiments, la passion. Mais, le rouge donne aussi du courage et s’utilise pour faire une déclaration passionnée. Une fois les corps dénudés, les robes sont comme flétries et se « re-cyclent » à nouveau dans un processus de lecture d’images à l’envers.

Avec la participation de Christel Fabre et Alice Chenu. Présentée à l’ECM de la Cité du Livre à Aix-en-Provence, dans le cadre de la manifestation « Mon beau jardin » en mai 2006.

 

Cyclawomen (2006)

Video installation

This installation refers to the flowers called cyclamens, and pays tribute to femininity and the natural life cycles. Both videos of « flower girls » or « flower women » are given to see inside garden jars, covered with earth, leaving only the screens visible. Is it a secret garden that is unveiling to us? Or do we attend gradually to the emergence of a white and a red flowers? The language of flowers defines the white, represents purity, virginity, but also refinement and elegance. White flowers are perfect for expressing the admiration we feel towards someone. Here we admire human nature as well as Nature itself, but aren’t we all creatures of Nature? Indeed, white in its purity evokes perfection. Red, meanwhile, is a more violent colour (the one which excites the bull in the arena) and expresses fervour and warmth of feelings, passion. But red also gives courage and is used to make a passionate statement. When bodies get naked, the dresses are like withered and are « re-cycled » again in an inverted image reading process.

With the participation of Christel Fabre and Alice Chenu. Presented to the ECM of the Cité du Livre in Aix-en-Provence, within the framework of the event « My beautiful garden » in May 2006.

Translation © by Nathalie Letullier, http://www.oui-dizajn.si.

cyclawomen©LiseCouzinier

cyclawomen©LiseCouzinier

 

cyclawomen©LiseCouzinier

cyclawomen©LiseCouzinier

cyclawomen©LiseCouzinier

cyclawomen©LiseCouzinier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le février 2, 2008 par dans INSTALLATIONS / SCULPTURES, OEUVRES / WORKS, VIDEO, et est taguée , , , .
Copyright Lise Couzinier

Visites

  • 20,506 visites
%d blogueurs aiment cette page :