Lise Couzinier

artiste scenographe – photographe

Article La Provence, 4 octobre 2012


Ela & Dimitri, une performance entre amour et virtuel

Lise Couzinier et Cyril Slucki ont conçu un projet transmédia et participatif

Ils ont choisi L’insolite, restaurant de la rue d’Italie, pour consumer leur passion naissante. Mais Ela et Dimitr retrouveront-ils le 13 octobre puis chaque soir jusqu’au 20 ? Lise Couzinier et Cyril Slucki, les concepteurs bien réels de ces deux personnages mystérieux et virtuels, creuset des miroirs et fantasmes des créa-teurs, laissent planer le doute. « Ce sont deux personnages qu’on a créés pour parler d’une rencontre de deux artistes, pour mettre en parallèle élan créatif et élan amoureux », explique d’abord Lise Couzinier, scénographe, sculpteur. Point de départ d’une histoire d’amour collaborative à suivre sur facebook et d’une installation d’un peu moins d’une dizaine de pièces qui offrent un point de vue sur les échanges contemporains.

Ces deux Marseillais inven- tifs placent leur intervention en- tre théâtre, spectacle et vie, à la croisée des genres, entre discusions par SMS, vidéos prises au if depuis un téléphone, etc.

L’histoire d’une passion dont Cyril Slucki et Lise Couzinier, out aussi épris dans la vraie vie, ont façonné le scénario, peaufiné l’intensité dramatique. « Mais ce n’est pas un auto-écit, se justifie Cyril Slucki, réa- sateur et producteur, spécialise des projets transmédia. C’est plutôt un storytelling qui amène à être spect-acteur, à ce que chaque objet soir narratif. La performance : c’est le public ». Une sorte de jeu auquel les cu- rieux sont associés, via les réseaux sociaux (ils ont déjà parti- cipé à l’aventure en la finan- çant, presque 1 000 euros, via le site kisskissbankbank) où chacun peut se glisser dans la peau d’Ela ou Dimitri. Des messages ainsi glanés, la plasticienne tire- ra une fresque de 150 mètres, « comme un cadavre exquis ».

« L’ensemble est cohérent, c’est un concept global, expliquent  les deux concepteurs du projet généreux et foutraque.

Le résultat, disent-ils, aura un côté « ready-média », un terme inventé qui évoque à la fois les nouvelles technologies et ready-made. Photographies, vidéos, sculptures et esprit inventif veulent donc transmettre un message positif et joyeux, à la manière, sourit Lise Couzinier, dont « l’amour donne des ailes : tout le monde peut être artiste ! ». Entre clin d’œil aux nouvelles technologies, aux évolutions contemporaines des échanges épistolaires ardents, à l’irréductible attente brûlante, l’initiative se prête à plusieurs lectures. « On a souhaité s’éclater en terme d’écriture, on a même inventé de nouvelles in- terfaces », s’enthousiasme, joueur, Cyril Slucki. Reste à les suivre au restaurant pour mieux appréhender leurs ambitions tous azimuts.

« Ela & Dimitri in transmédia love », du 13 au 20 octobre. L’insolite, 7 rue d’Italie, 6e.

www.elaetdimitri.com

LAPROVENCEp164:10:12pdf

Gwenola GABELLEC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le octobre 6, 2012 par dans PRESSE / PRESS, et est taguée , , .
Copyright Lise Couzinier

Visites

  • 21,437 visites
%d blogueurs aiment cette page :