Lise Couzinier

artiste scenographe – photographe

Le rêve a changé d’endroit / The dream has changed location

©LiseCouzinier

©LiseCouzinier

 

Le rêve a changé d’endroit
Photographie, tirage sur forex 70×100 cm, Marseille, 2013.

Dans cette photographie le bateau est message, une calligraphie tortueuse, un palimpseste contemporain à déchiffrer comme une bouteille à la mer.
L’eau est transport, elle est signe et signifiante, amenant contre vents et marées nouvelles ou silences. Ici ce radeau de papier est comme figé, statue de sel sur des eaux immobiles. Les mots restent à l’arrêt, au sec, les mots ne se mouillent pas, ne s’investissent pas, comme échoués et perdus sur un banc de sable lointain et coloré mais muet.
Comment faire entendre ainsi sa voix ? Trouver la bonne voie et parvenir à avancer ? Trouver les bons mots ? Sans bateau et sans eau Homère n’aurait su que faire de son Ulysse … une bien triste Odyssée. De ceux qui de l’autre côté de la Méditerranée rêvent de traverser cette étendue bleue pour trouver autant d’espoirs que de désillusions, combien restent à quai ? Des monolithes figés espérant naviguer. Une eau salée pour voguer vers d’autres terres plus clémentes, de l’eau douce pour alimenter le suc des mots. Sans cet élixir de vie et de voyage, point de salut aux hommes.

The dream has changed location

In this photograph, the boat is a message, a tortuous calligraphy, a contemporary palimpsest to decipher like a bottle at sea.Water is transportation, it is a sign and signifying, bringing against winds and tides news or silences. Here the raft made of paper is like frozen, a statue of salt on the still waters.The words remain motionless, in the dry, the words do not get their feet wet, do not invest, like stranded and lost on a sandbank far away and colourful but mute.How to make one’s voice heard then? Finding the right path and managing to go forward? Finding the right words? Without a boat and without water, Homer would not have known what to do with Ulysses … a very sad Odyssey. Of those, on the other side of the Mediterranean, who dream to cross this blue expanse to find as much hope as disillusions, how many are docked? Fixed monoliths hoping to navigate. Salt water to sail towards a more lenient land, fresh water to supply the juice from words. Without this elixir of life and voyage, there is no salvation for men.

Information

Cette entrée a été publiée le mai 4, 2014 par dans PHOTOGRAPHIES / PHOTOGRAPHY, et est taguée , , , , , .
Copyright Lise Couzinier

Visites

  • 21,437 visites
%d blogueurs aiment cette page :