Lise Couzinier

artiste plasticienne – photographe

Le chant des surfaces

Capture d’écran 2014-11-02 à 12.14.59 Capture d’écran 2014-11-02 à 12.13.00

Le chant des surfaces #1 et #2

 Photographies impressions directes sur plaque d’aluminuim 105 x 80 cm.  Aniane, L’Hérault (2014)

J’utilise un procédé d’impression à UV en quadri color, qui n’imprime pas le blanc. Ainsi, les vides ou manques, laissent apparaître la surface, le support lui-même (l’aluminum). Ces zones, reflètent la lumière extérieure qui change suivant nos déplacements. Ces photographies sont parfois éclairées à l’aide d’une lumière verte, qui envahie peu à peu le support, contamine l’image et en change sa lecture. La couleur verte est à la fois liée à la couleur des végétaux et par extension tout ce qui est frais, jeune, vigoureux et à consommer. Elle évoque aussi la pollution (en exemple, les algues qui prolifèrent et étouffent les fonds marins), leur apparence « chlorophylle naturelle » est trompeuse. Être charmer par l’idée que l’on se fait de la nature, l’eau du ciel mélangée à la terre n’est peut-êre en réalité que du poison. Se reflètent alors, dans ces flaques ténébreuses, les masques humains transformés en fantômes ou démons… Le titre « le chant des surfaces » renvoie de façon symbolique au chant des sirènes, une séduction mortelle et un avertissement ici, sourd et intérieur, face à nos propres tentations à détruire. La sirène est considérée comme l’âme du mort, qui a manqué sa destinée et qui s’est transformée en vampire dévorant. L’homme ne se dévore-t-il pas lui même (autodestruction)?

 

Vues de l’accrochage
Capture d’écran 2014-11-02 à 12.43.37

Capture d’écran 2014-11-02 à 12.24.51

Capture d’écran 2014-11-02 à 12.41.52 

Publicités

Information

Cette entrée a été publiée le novembre 13, 2014 par dans ART & NATURE, PHOTOGRAPHIES / PHOTOGRAPHY, et est taguée , , , , , .
Copyright Lise Couzinier

Visites

  • 20,506 visites
%d blogueurs aiment cette page :